La Com' du Souk

La com' est un souk pas com' les autres !

Archive for the ‘Buzz’ Category

Ca vous dirait une grippe party?

leave a comment »

Grippe party

La Grande Bretagne est l’état le plus touché par la pandémie de grippe A. Avec 100 fois plus de contamination que d’autres pays européens, certains britanniques viennent d’inventer les grippes party.
Qu’est-ce qu’une grippe party ou grippe partie in french? C’est une fête organisée autour de malades de la grippe A h1n1.

L’objectif : attraper le virus maintenant et être immunisé contre cette grippe en hiver! Le rituel macabre consiste a s’approcher d’une personne infectée lorsqu’elle tousse. Ces drôles de fêtes sont tendance chez les adolescents du Royaume uni et les  autorités s’inquiètent.

Viens à ma grippe party, tu seras immunisé cet hiver ! Un joli slogan pour attirer mais dangereux. A la roulette russe, il y a toujours un perdant.

Written by paul

20 juillet 2009 at 17:58

Publié dans Buzz

La séquence politico-rap autour d’Orelsan

leave a comment »

Buzz Orelsan

« Sale pute »…c’est le titre de la chanson d’Orelsan qui est au cœur d’une séquence politico-rap doublement comique. Rappel des faits : il y a plus de 2 ans Orelsan ( rappeur de Caen) sort sur internet le clip d’une chanson intitulée  » sale pute ». Les paroles font rapidement polémique ( comprenez buzz) parce que le jeune rappeur évoque de façon crue le ressentiment d’un homme trompé par son amie :

 » J’déteste les petites putes genre Paris Hilton les meufs qui sucent des queues de la taille de celle de  »Lexington »
T’es juste bonne à te faire péter le rectum même si tu disais des trucs intelligents t’aurais l’air conne

Poupée je t’aimais mais tu m’as trompé
Tu m’as trompé tu l’as pompé, tu es juste une sale pute
Une sale pute une sale pute une sale pute une sale pute »

Ces extraits des paroles de la chanson peuvent choquer. C’est le point de départ de ce nouvel épisode Orelsan. Programmé au festival des Francofolies, sa participation est annulée par la direction. Motif : il semble que Segolène Royal ( présidente de la région Poitou Charentes où se tient le festival ) ait fait du chantage à la subvention. Si Orelsan chante, la région ne verse plus de subventions.

Premier épisode comique : des membres du gouvernement Sarkozy s’insurgent contre ce déni flagrant de la liberté d’expression en général et des artistes en particulier. La droite habituée à stigmatiser le rap comme une musique violente qui attaque trop souvent l’autorité publique ( comprenez la police) se met tout à coup à défendre Orelsan.
Derrière cet hypocrite plaidoyer en faveur de la liberté d’expression, on aura compris que la droite jette un pavé dans le jardin de Ségolène Royal et continue de vouloir s’attirer les bonnes grâces des artistes français ( après Hadopi) réputés le plus souvent de gauche.

Deuxième épisode comique : interrogée sur la polémique ou le buzz Orelsan, Fadela Amara rappelle également son attachement à la liberté d’expression et nous pond l’idée du siècle : réunir les rappeurs afin de discuter avec eux des problématiques liées au contenu de leurs chansons.
Étrange proposition : comme si les rappeurs étaient un syndicat, un interlocuteur social qui comme la CGT ou la CFDT viendrait négocier dans les ministères.  Fadela Amara imagine donc une procession de rappeurs venant discuter lyrics dans les bureaux du ministère du logement et de la ville.

Certains le feront peut-être. Mais ce rap électoral ou clientèliste  ne représente que lui-même et tout le monde sait qu’un artiste qui flirte avec un gouvernement est très vite grillé.

Written by paul

14 juillet 2009 at 09:01

Publié dans Buzz

Tagged with

Avoir son bout de buzz Michael Jackson

leave a comment »

Buzz Michael Jackson
La mort de Michael Jackson aura autant fait parler de lui que son œuvre, les modifications de son apparence ou ses affaires judiciaires. C’est sans doute que l’artiste est par excellence une machine à buzz. Avec cette particularité que le discours et la communication autour de la star du pop semblent infinis. Comme la notion de vis sans fin utilisée par Heidegger pour parler de la technique, il y a toujours quelque chose à dire sur Michael Jackson.

Dans le cas présent de sa mort, les séquences médiatiques ont été nombreuses : l’annonce de son décès, les conditions de son décès, les réactions publiques des fans ou des officiels ( on a même trouvé bizarre le long silence de Barack Obama), les autopsies, le prix de son cercueil , son enterrement puis le transport de sa dépouille au Staples Center pour une cérémonie d’hommage avec d’autres stars comme Steve Wonder ou Lionel Richie.

L’ensemble des épisodes de ce buzz mondial marque aussi la fin des derniers scrupules sur le caractère sacro-saint de la vie privée.  Le trait le plus significatif de cet événement est sans doute la divulgation du testament de Michael Jackson.

Les dernières volontés de l’artiste ont été présentées au public comme un fait d’actualité et somme toute comme la concrétisation logique d’une exigence : nous avons le droit de savoir. Nous avons le droit de savoir à qui Michael Jackson transmet sa fortune et à qui il ne lègue rien.

Pourquoi ? Pour faire parler. Parce qu’on imagine des conflits d’intérêts autour de l’héritage de la star. Parce qu’on sait que son père l’a maltraité dans sa jeunesse et que ce n’est que justice qu’il ne touche rien de son fils. Parce que tous ces éléments composent une saga plus dramatique, tragique et passionnante qu’une série à succès.

Du coup, chacun peut avoir envie de sa part de buzz Michael Jackson. Il faut parier que de façon régulière des faits réels ou des pseudos faits seront mis sur le devant de la scène médiatique. Cette semaine,nous avons entendu dire que le cerveau du chanteur avait été extrait à des fins d’analyse et sa soeur Latoya aurait indiqué que Michael Jackson aurait été assassiné par des gens qui en voulaient à son argent.

Il semble définitif que  Michael Jackson n’aura été propriétaire ni de sa vie, ni de sa mort. Et que parallèlement à la machine à buzz qu’il va continuer d’être, son nom devienne  une marque ou une ressource du seul fait qu’il devienne une réalité autonome qui suscite d’elle-même son propre message et son propre succès.

Written by paul

12 juillet 2009 at 10:49

Publié dans Buzz

Tagged with ,